Témoignages de lecteurs

Léon :

Encore mille merci pour ton livre.
J'en ai réservé la lecture pour mes déplacements en train soit en tout 4 heures pour un AR Mbg -Bxl. et ce pendant plusieurs voyages.
Là je suis au calme et je peux lire d'une traite sans être interrompu.
Surtout qu'une fois la lecture commencée, il est difficile de devoir fermer ce livre, même  le temps de prendre la correspondance à Charleroi.:-) ! Et quand après quelques jours je le reprends, il ne faut que quelque secondes pour retrouver le fil de l'histoire.

Parfois et entre autres quand tu écris que ton père gardait un peu - parfois même beaucoup - de tout, j'ai même eu la certitude que je n'étais pas le seul conservateur de brol en tout genre. Merci.
Et alors, cet épilogue ! Tout paraissait si vrai et patatras, mais non !
Il n'est pas question de flatteries, mais vraiment, j'ai eu énormément de plaisir à te lire.

 

Bernard

En tout cas je tiens à te féliciter pour le « masque funéraire ».  Je me suis captivé à la lecture et …   en 1 jour et demi je l’avais dévoré.

 

Très beau roman et surtout quelle richesse d’information !

Henri V.:

 

J'ai lu ton livre en 3 fois.  Au début on a toujours envie de tourner la page.
Pour savoir où se trouve le masque tu a dû faire je pense beaucoup de recherches
pour l'écrire.
En ce qui me concerne à ceux comme moi qui connaissent pas, je ne savais pas
qu'il y avait autant de célébrités qui étaitent franc-maçon.  Je pense qu'en librairie
le fait de feuilleter ce livre incite très fort de l'achêter.
Tu peut déjà m'incrire sur ta liste d'attente pour le prochain.
Jean-François
Je suis en train de lire "Le masque de Ptolémée". Un régal, à chaque page on apprend quelque chose. Et puis l'arrivée du bateau à New York .... c'est un sommet d'écriture pour les médecins-auteurs, dont tu fais partie avec L-F Céline. Et je m'y replonge ..
Gilbert
Je viens donc de dévorer ton livre en deux jours.
Crois moi que j'ai apprécié.
Le mélange de réel historique et le roman d'imagination mélangés tournant autour d'une famille est très intéressant ce que de grands auteurs ne savent pas toujours faire.
Ce qui est également appréciable réside dans la dernière partie qui situe l'imaginé et le vrai.